3andek Fesse- bouc ?




3andek fessebouc ? Euh je veux dire Facebook…


Il devient rare de trouver aujourd’hui un jeune qui ne connaît pas Facebook. Des millions de personnes à travers le monde sont inscrit sur ce site communautaire, dont probablement quelques milliers de jeunes tunisiens...

Le principe est très simple :
Une inscription rapide grâce à une adresse email, et puis… c’est tout !

Bon, après, ça devient un peu plus compliqué… il faut l’avouer !
Sur Fesse-bouc, tu commence par définir ton profil, …tu invites des amis,…et des amis t’invitent, …et ça te permet de retrouver encore d’anciens amis qui te font relier avec d’autres que tu connais, et la sphère d’amis s’agrandie de jour en jour … Coool !

Vu comme ça, ça parait passionnant, et ça l’est… Sauf qu’il faut toujours « s’occuper de son profil », celui que tout le monde voit, …faut il encore le rappeler… !
Il faut aussi jeter un coup d’œil sur les profils et les murs des amis, commenter les nouvelles photos, rebondir sur certains commentaires, ne pas oublier de répondre aux messages…
Et puis il y’a les applications à gogo, la messagerie instantanée, les groupes, les invitations aux évènement…….. Ça ne finit jamais !

Et là, franchement, ça devient presque impossible à gérer, à moins d’y passer toute sa journée !

Alors Facebook …ok, mais … « avec modération ».



2 commentaires

Anonyme a dit…

ce truc prend beaucoup c vrai!
en plus il faut savoir quoi mettre sur facebook! ou fess bouc! bliida! :p

kawkaw a dit…

ça commence à devenir routinier en plus. On fini par ne plus en voir l'intéret. L'engouement Facebook commence à diminuer considérablement.

Fourni par Blogger.