Wall-paper …



Des noms et des pseudonymes, des noms de joueurs et des équipes de foot, des noms d’amoureux et des déclarations de tous genres, des noms groupes, de classes, des numéros de téléphones, des signes, des sigles, des dessins anarchiques,…

Vous l’avez sans doute deviné, ce dont on parle, c’est malheureusement les murs… ; ceux des stations de transport public. Je pense notamment à ceux des gares de la banlieue sud de Tunis, prise d’assaut depuis quelque temps par des bandes et des clans de tous genres. Torcida, Avioni, The Game… On y lit de tout..

Les auteurs de ces actes irresponsables prennent les murs des stations pour des brouillons où ils se permettent de mettre tout et n’importe quoi.

Ça commence avec les stylos et les feutres, et ça finit par les bombes de peinture. Ça commence par les pseudos, les abréviations et les messages intimes, et ça finit par les vulgarités et l’Klem Ezzayed… Lamentable !


Voici un exemple, une image prise à la gare de Hammam Chatt. Une image sombre, sale, triste à l’image de ce constat préoccupant.

Jusqu'à quand ça va durer..? Y’a t il espoir de voir un jour les murs de nos stations propres ?
Assez de bêtises et d’irresponsabilité! Préservons nos biens collectifs!

MAJ Juillet 2010: le phénomène continue. Une nouvelle photo prise dans la gare de Radès Lycée. Une gare nouvellement peinte, salie par des écritures noires et des tags anarchiques. C'est déplorable.
Assez! SVP!
Stop this shit!
Voir article: Tag et Graffiti à Tunis .


2 commentaires

Anonyme a dit…

c'est honteux

Anonyme a dit…

c'est scandaleux...

Fourni par Blogger.