Vandalisme




C’est ainsi qu’a titré le journal La Presse jeudi 17 septembre, en deuxième page dans la rubrique «Pourquoi» réservée aux plumes des lecteurs.

L’auteur de ce mini article dénonce ce que nous avons dénoncé il y’a plus de deux mois sur Blog WB.  Le fléau des tags anarchiques qui envahissent nos villes, et tout particulièrement les stations ferroviaires de la banlieue sud, neuves, nouvellement peintes ou en cours de finalisation.

Même pas encore inaugurées, ces stations sont déjà salies par une bande de voyous irresponsables (ils le sont ça c’est sûr), qui tagguent dessins, mots et pseudonymes de tous genres. Lamentable !



Actes de vandalisme faisant du tort à nos villes, à leurs images, et à notre image nous même habitants de ces villes, ces dessins et écritures moches n’ont rien à voir avec l’art du Graffiti.

Placer des gardiens chargés d’assurer la surveillance des gares est la solution que propose l’auteur de l’article. Une solution qui parait logique vu l’ampleur du phénomène auquel il faudrait s’opposer au plus tôt en réprimant sévèrement les auteurs de ces délits.

Si l’un de vous, lecteurs, a une autre idée pour stopper ce fléau, qu’il la propose.

Et si l’un de ces jeunes lis ces quelques lignes : s’il vous plait.. Assez !


2 commentaires

Freestyler81 a dit…

Voici ma solution: la SNCFT crée une association qui lutte contre le phénomène du tag anarchique et qui en même temps, invite les jeunes banlieusards à exprimer leurs talents en faisant des graffitis sur des toiles ou des tableaux. Ils seront encadrés par les meilleurs Graffeurs tunisiens, la chimino financera ce club ou association, et valorisera les travaux des jeunes en les rassemblant dans une exposition annuelle par exemple.. Vous en pensez quoi?

Anonyme a dit…

vraiment c'est vous qui ètes pitoyable , s'il y a ces graffitis c'est contre vous.

Fourni par Blogger.