Sauvez les enfants de Gaza et de la Palestine des crimes de guerre d' Israel !



La machine infernale de guerre israélienne poursuit son offensive contre la bande de Gaza. Depuis samedi soir, plus de 100 raids israéliens ont été perpétrées, prenant pour cibles 70 positions dans la Bande de Gaza. Ce dimanche, ce sont les enfants qui ont été les principales victimes des raids israéliens. Jusqu'à l'écriture de cet article, il est question de 9 enfants tués sur les 24 martyrs palestiniens, en plus de dizaines d'enfants blessés.

Les quatre enfants de la famille Al-Dallou à Gaza assassinés par Israel

Dans un raid meurtrier contre un immeuble dans le quartier Nasser, à l'ouest de Gaza, 4 enfants ont été tués d'un seul coup, ainsi que cinq autres adultes dont trois femmes, selon le correspondant d'Almanar. Toutes les victimes appartiennent à une même famille, les Dalou.

[Note ISM-Gaza : Les victimes du missile qui a détruit la maison de la famille Al-Dalu sont :
Samah Al Dalu, la mère, 25 ans
Mohammed Al Dalu, le père, 28 ans
Suhila Al Dalu, la grand-mère, 50 ans
Ranin Al Dalu, une tante, 22 ans
- les enfants :
Ibrahim Al Dalu, 11 mois
Sara Al Dalu, 3 ans
Yousif Al Dalu, 5 ans,
Jamal Al Dalu, 6 ans,
- et les voisins
Abdallah Mzanar, 20 ans ; Amina Mzanar, 80 ans et Sami Al Ghafeer, 23 ans.]


Au milieu de la journée, un enfant, une fille de 9 ans a été tuée ainsi que son père, dans un raid aérien contre le camp Chati à l’ouest de Gaza. 8 autres ont été blessés.

Dans la matinée, selon des sources médicales cite par l’AFP, "un enfant de 18 mois a été tué et ses deux frères âgés de 4 et 5 ans grièvement blessés dans un raid israélien dans le centre de la bande de Gaza".

Dans la nuit, deux enfants âgés d'un an et trois ans avaient été tués dans des raids israéliens sur Beit Hanoun et Beit Lahiya, dans le nord de l'enclave palestinienne, ont précisé des sources médicales.

Sauvez les enfants de Gaza !

Le père de Jumana Abu Sefan, 18 mois, et son frère Tamer, 3 ans et demi, près des corps de ses enfants pendant leurs funérailles dans une mosquée, au nord de la Bande de Gaza, le 18.11.2012 (REUTERS/Mohammed Salem)


Dimanche matin, deux Palestiniens ont été tués lors d'un autre raid dans le nord de la bande de Gaza et huit autres blessés dans un raid contre le quartier général de la police dans l'est de la ville de Gaza, selon les mêmes sources.

De plus, une femme a été tuée à Shuchaiyyé. Et puis le cadavre d'une femme de 52 ans, Nawal Adel Al, a été dégagé des décombres de sa maison qui s'est effondrée lors du bombardement du poste de police, au nord de la bande.

Raids d' Israel contre deux centres de médias : un journaliste perd sa jambe

Dans la nuit de samedi à dimanche, l'armée israélienne a bombardé deux centres de presse abritant les bureaux de chaînes de télévision affiliées au Hamas, selon l'AFP. Dans un version différente de celle de l’Agence française, la correspondante de la télévision AlMayadine a assuré que le bâtiment renferme aussi des bureaux de chaines arabes et internationales aussi.

Les bureaux de l'agence Russia Today ont été totalement détruits.

9 journalistes ont été blessés, dont un est dans un état grave.

En milieu de journée, des menaces israéliennes ont été adressées aux journalistes, via une correspondante étrangère selon Almayadine, et les deux bâtiments ont été évacués.

Les enfants de Gaza sous les bombes israeliennes : jusqu'à quand !!?

Cibles à Gaza

Selon l’AFP, samedi soir, les maisons de cinq commandants militaires du Hamas ont été visées par des raids sur le territoire, selon le mouvement et des témoins.

Outre le siège du gouvernement du Hamas, les raids ont visé le quartier général de la police, l'Université islamique et le stade "Palestine", la principale enceinte sportive de Gaza.

Autour du bâtiment du gouvernement, entièrement détruit vendredi soir, flottait encore dans la matinée une odeur de poudre. La poussière emplissait l'air autour des papiers et des morceaux de meubles achevant de se consumer.

Version israélienne

"Pendant la nuit, l'aviation israélienne a visé des dizaines de sites souterrains de lancement de roquettes, provoquant de gros dégâts (sur ces installations) du Hamas et d'autres organisations terroristes", a confirmé l'armée dans un communiqué.
"Sayara - un camp d'entraînement et un centre de commande du Hamas - a été attaqué", de même qu'"un centre de communication utilisé par le Hamas" et "plusieurs bases d'entraînement du Hamas", a-t-elle détaillé.
Parallèlement, "des soldats de la marine israélienne ont attaqué des sites terroristes au nord de Gaza", a ajouté l'armée.

Bilan des raids israéliens sur Gaza en 4 jours

Depuis le début de l’offensive jeudi soir, les raids et pilonnages israéliens, aériens, maritimes et terrestres s’élèvent à plus de 1000 selon des sources israéliennes. A un rythme de 10 bombardements toutes les 15 minutes, selon le correspondant de la télévision Mayadine. L'armée israélienne a fait état de 950 cibles touchées dans la bande de Gaza.

Communauté internationale : Sauvez les enfants de Gaza 
 des crimes de guerre d' Israel !

Accueil : Wled El Banlieue


Aucun commentaire

Fourni par Blogger.