Un criminel recherché se dénonce lui-même sur Facebook



Décidément, le leader des réseaux sociaux n’a pas fini de livrer ses secrets…Aux fonctions multiples et diversifiées de facebook dont la première est de rapprocher les gens vient de s’ajouter, tout récemment, celle de permettre l’arrestation de suspects ou de criminels recherchés par la police.
 

L’histoire s’est passée, la semaine dernière, aux Etats-Unis, dans le Montana. Un jeune homme de 23 ans, Levi Charles Reardon, était recherché par la police locale pour le vol d’un porte-monnaie et d’un carnet de chèques qu’il a utilisés pour payer divers achats.
Dans le but de faciliter la capture du voleur en cavale, les autorités locales ont émis un avis de recherche le concernant. L’avis de recherche en question a été repris et posté sur facebook par une association citoyenne régionale dont la principale mission est d’aider la police locale à arrêter les malfaiteurs de la région.

Jusqu’ici, il n’y a rien à dire. Mais voilà que Reardon - en véritable adepte de facebook et apparemment, peu soucieux des conséquences ou du moins, inconscient -  n’a rien trouvé de mieux à faire que de presser le bouton « like » sous son avis de recherche, ce qui a permis aux autorités policières de le localiser, puis, de l’arrêter aussitôt.

En fait, le jeune voleur américain, qui manque assurément de jugeote, a provoqué sa propre arrestation, en se dénonçant lui-même et sans s’en rendre compte, via Facebook. Appréhendé vendredi dernier, il a comparu lundi devant le tribunal. 

Les motifs de ce geste restent inconnus – et même, incompréhensibles pour toute intelligence moyenne - puisque la presse locale n’a pas eu l’occasion d’obtenir une interview avec le voleur en question. Néanmoins,  l’on peut  d’ores et déjà déduire de cette histoire que cliquer « like » sur un post publié sur facebook  est loin d’être aussi  innocent qu’il n’y paraît…


Fourni par Blogger.