La révolution Tunisienne : pour la mémoire

Tout a commencé un vendredi… Le 17 décembre 2010. A Sidi Bouzid, un marchant ambulant, Mohamed Bouazizi se met le feu au corps devant le local du gouvernorat… Le coup de départ de la révolution tunisienne est donné. Une révolution qui marque le départ du "printemps" arabe, pas si fleuri que ça. Retour, pour la mémoire.



mohamed-bouazizi
Mohamed Bouazizi : symbole de la Révolution 

Ce que vous allez lire dans ce qui suit a été écris par Wlidha, jeune tunisien apportant son regard instantané sur la révolution tunisienne dans ses 3 premiers mois.

Chapitre 1 : le début de la révolution


Un "acte isolé" que les médias tentent de relativiser…
La goûte d'eau qui fait déborder le vase…
Touché dans sa dignité, le tunisien, fier, n’était plus prêt de se taire.

Le coup d’envoi « s’est donné », spontanément… Le vent de la révolution avait déjà commencé à souffler.
Parti de Sidi Bouzid, avançant de ville en ville, de gouvernorat en gouvernorat, en gagnant de la force… Bientôt la brise se transforme en vent puissant… Un vent qui a atteint la capitale.. C’était déjà le cyclone…

Oppression, pot de vin, vol, corruption … Le tunisien « Fadd », crie son ras-le bol, se révolte…

La fin approche ..


La Révolution tunisienne ©, on y était déjà…


revolution-tunisienne
Image inoubliable de la révolution tunisienne

 
Ni les discours d’un président, ni l’oppression de sa police, ni les mises en scène des membres de son parti sortis dans les rues ne pouvaient y faire quoi que ce soit… Le peuple s’est décidé, a fait son choix, a dit son dernier mot : Dégage!

revolution-2011


En moins d’un mois… Dans la rue.. et sur Facebook. C’est là que tout s’est joué.

Le 14 janvier, un vendredi aussi.. Il dégagea.


« Ezzin Gatta3 lel Sa3oudia ». Après une nuit en cavale..

Fini pour lui, sa femme et toute la mafia « Trabelsi »...
S’en suit une intervention de militaires…


 
 Des arrestations... Quelques pillages... Des milices et des comités de quartier.

Les tunisiens sont unis. Un pour tous.. Tous pour la Tunisie.

Union, courage, force morale et créativité, surtout de la créativité… Il n’a pas fallu plus pour faire de cette Révolution Made in Tunisia un modèle qui sera copié par la suite… (nous y reviendrons). Un modèle qui trouvera un jour sa place dans les Grands Livres des Histoires des peuples…




Chapitre 2 : la politique rentre de nouveau en jeu

Deux mois passent déjà. Et la politique et les politiciens veulent reprendre les rênes. Le bras de fer est lancé... 


Vous vous rappelez encore de la succession des évènements… ?
Un premier gouvernement provisoire est nommé …

Deux jours après, un sit-in à la Place de la Kassba, le premier : les manifestants revendiquent de changer ce gouvernement provisoire en écartant toutes les figures politiques ayant une appartenance avec le RCD ou ayant exercé des fonctions avec le gouvernement de ZABA..


la-kasba-1


Plus d’une semaine de pressions, de manifestations et de protestations, et Mohamed Gannouchi, premier ministre et chef du gouvernement annonce le changement. Les RCDistes sont partis, enfin presque...

Mohamed Ghannouchi


Vient alors la date de la désignation des nouveau chef de gouvernement.

Un premier groupe de gouverneurs nommés, puis écartés pour la plupart avec la vague « dégage »… La raison ? c’est encore des RCDistes…

Farhat Rajhi

Farhat Rajdi, ministre de l’intérieur décide alors de lancer un procès contre le RCD pour le dissoudre.
S’en suit une vague de revendications sociales sans précédent... Quelques grèves, des tensions dans les syndicats, beaucoup de sit-ins et des dégages, partout…

Un deuxième grand sit-in s’organise, la Kassba 2 .. Principales revendications : une nouvelle constitution et une assemblée constituante ...

Sit-in Kasba 2


Ghanouchi parti, et une certaine majorité silencieuse apparaît pour faire entendre sa voix…
Nouveau premier ministre : Beji Kaied Sebsi … Et de nouveaux changements, et des réfugiés venus de Lybie, et des immigrés clandestins, et des grèves, et des sit-ins, et des faits divers, beaucoup de faits divers...




Quand je passe en revue tout ce qui s’est passé en Tunisie depuis le 14 janvier 2011, je réalise que ce que je vie en à peine 3 mois, d’autres ne l’on pas vécu en plus de deux décennies…

Des évènements forts, des rebondissements et des changements, beaucoup de changements..
Et ce n’est peut être qu’un début… 
La Révolution Tunisienne continue… Et l’Histoire en reparlera sans doute... comme référence, comme modèle, j’espère..


Enregistrer un commentaire

0 Commentaires